Les règles d’or du compostage

REDUIRE_Compostage_règles d'or

Le compostage a de nombreux avantages. Il réduit de 30 % le poids des ordures ménagères, il permet de réduire les déplacements en déchèterie et surtout génère un engrais naturel de qualité : le compost.

Les secrets d’un bon compost

Equilibrez les déchets

A la maison : Le marc de café, le thé, les infusions, les cendres, les épluchures, les fruits et légumes abîmés, restes de féculents sans sauce, les coquilles d’œufs, le papier journal, les essuie-tout, les mouchoirs en papier, la litière de rongeurs ou de lapins, les fleurs fanées.

Au jardin : les plantes fanées ou en fin de cycle, les feuilles mortes, les herbes arrachées, le foin, la paille, les brindilles, la tonte (en quantité modérée dans un bac), les petites tailles de haies, le broyat de bois.

N’oubliez pas la matière sèche

Pour un compost de qualité, il est nécessaire de compenser les apports par des éléments secs ou bruns (feuilles mortes, broyat de branchage, sciure de bois, paille ou éventuellement du carton brun). A chaque apport de déchets au composteur, ajoutez l’équivalence en matière sèche.

Petit conseil : A l’automne, stockez un maximum de feuilles mortes à proximité du composteur, ainsi vous pourrez les utiliser toute l’année.

Brassez régulièrement

Un brassage régulier permet d’oxygéner le mélange pour une meilleure décomposition. Si vous déposer les déchets sans intervenir autrement, ils vont se tasser, former une masse compacte, et se décomposer difficilement.

Petit conseil : laissez un outil à proximité du composteur (fourche, bâton) et retourner les déchets en surface (20 cm) chaque semaine, cela suffit

Surveillez l’humidité

Attention, nous sommes dans une région déjà très humide. Inutile donc d’arroser votre compost. Surveillez le mélange, il doit rester humide comme une éponge essorée.

Petit conseil : En cas de compost trop sec,  ajoutez plus de matière verte. C’est l’occasion alors de mettre un peu plus de tonte, plutôt que d’arroser. En cas de compost humide, ajoutez de la matière sèche en quantité et mélangez (voir ci-dessus).

La récolte

Après un an (un an et demi si c’est la première fois), vous pourrez récolter votre compost et l’utiliser dans le jardin. Bien sûr, cette durée est variable et va dépendre de ce que vous allez y mettre et de la façon dont vous vous en occuperez. Le brassage du compost est un facteur qui peut favoriser  une récolte plus rapide. Un compost non aéré pourra être récolté en général au bout de 2 ans.

Attention : Le compost est un engrais, il ne peut pas être utilisé pure. Toujours le mélanger à de la terre.

D’autres questions sur le compostage ? 

EN SAVOIR PLUS...

Taille de police
Contraste